Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
Dans les textes en latin (état civil, fondations, actes anciens), le nom des Lespinay est traduit sous la forme "de Spineto", parfois "de Spineio" (d'Espigneio), termes qui servent eux-mêmes à traduire aussi bien le nom de Lespinay (ou l'Espinay) que le nom d'Espinay. Le terme "Spina" traduit normalement les noms de Lespine (l'Espine) et d'Espine.
Le nom des membres de la famille ou maison "de Lespinay" (de l'Espinay) est écrit indifféremment dans les documents publics ou notariés publiés sous l'Ancien Régime : de Lespinai, de l'Espinai, d'Espinay, d'Espenay, de l'Epinay, d'Epinay. Cependant, dans les documents manuscrits originaux, l'apostrophe n'est pas utilisée et la forme quasi exclusive adoptée depuis l'origine est : de Lespinay, à travers les signatures des membres de la famille.
En voici quelques exemples.

30 juin 1431 - Signature de Jean II ou Jean III de Lespinay, à la fin d'un aveu de Kerguemer (Arch. Loire-Atl., E.336, parchemin). Voir transcription dans le dossier "
Documents Lespinay - Aveu de Kerguemer 1431".

24 mai 1465 - Signature de Guillaume de Lespinay, fils de Jean III, dans un acte de prêt accordé par Jean III de Lespinay, peu de temps avant sa mort, au duc de Bretagne par l'intermédiaire de son fils Guillaume, agissant peut-être ici en tant qu'aîné (c'est en effet lui qui rend les comptes de son père relatifs à la recette du Gâvre et qui intervient en tant que liquidateur de sa succession). Il semble que le texte soit rédigé de la main de Guillaume de Lespinay (Arch. Loire-Atl., E.205 F°119).

13 décembre 1516 - Signature de Jean IV de Lespinay, trésorier de Bretagne, frère de Guillaume, dans un acte qui rappelle l'anoblissement de la terre du Haut Espinay (où est transféré le château de l'Espinay), des métairies de Couedan et Bodouan, et des métairies nouvellement acquises de la Haute-Ville et de Carguemer (Arch. Loire-Atl., B, Ch. des Comptes).
Il existe de très nombreux exemples de signature de ce personnage.

1555 - Signature de Pierre de Lespinay, arrière-petit-fils de Jean IV de Lespinay, dans un aveu du Chaffault (Arch. Loire-Atl., fonds de la Benaste), parmi de nombreux actes signés par ce personnage, très engagé à cette époque dans le mouvement protestant breton.

27 novembre 1613 - Signature de Samuel I de Lespinay, fils de Pierre de Lespinay, dans une copie d'un acte du 25 juin 1437.

20 mars 1626 - Signature de Jacob I de Lespinay, fils cadet de Samuel I de Lespinay, dans un des actes flamands des Arch. Maine-et-Loire (E.3174) concernant la succession d'Henri du Perreau, grand oncle.

16 octobre 1667 - Signature de Jacob II de Lespinay, fils de Jacob qui précède, dans les registres paroissiaux protestants de Blain, à l'inhumation d'Anne de Lespinay dame du Plessis-Mayneuf, âgée de 96 ans, au cimetière de Pitié du bourg de Plessé (Arch. Loire-Atl., Reg. protest. p.64).

16 juin 1716 - Signatures Lespinay à l'occasion du mariage d'Aimée-Honorée de Lespinay (ayant abjuré le protestantisme), fille de Jacob II, avec Claude Camus de Fontaine à St-Philbert-de-Bouaine (Registres paroissiaux de St-Philbert de Bouaine). Signent entre autres Aymée de Lespinay, Samuel de Lespinay (frère), Louise de La Bussière (épouse de Samuel), Théophile de Lespinay (frère), La Ruffelière (Daniel de Lespinay, frère), Louis-Jacob de Lépinay (19 ans, fils de Samuel), Charles-Samuel De Lépinay (17 ans, fils de Samuel).

24 juillet 1758 - Signatures Lespinay à l'occasion du mariage de Louis-Gabriel de Lespinay, fils de Louis-Jacob, avec Suzanne-Louise d'Appelvoisin à l'église de Bouillé (Registres paroissiaux de Bouillé, Fontenay-le-Comte). Signent entre autres Louis-Gabriel de Lespinay, Louis-Jacob de Lespinay (père), Lespinay du Pally (Samuel-Alexis, frère) et son épouse Félicité Cicoteau, Louis-Marc de Lespinay de la Flotterie (cousin germain, fils de Marc de Lespinay frère de Louis-Jacob).

5 novembre 1776 - Signatures Lespinay au mariage de Charles-Alexis de Lespinay, fils de Charles-Samuel (frère de Louis-Jacob et Marc), avec Gabrielle-Félicité Buor de La Lande à l'église de St-Hilaire-de-Loulay. Signent entre autres Charles-Alexis De Lespinay du Clouzeaux, De Lespinay (Samuel-Alexis, cousin, fils de Louis-Jacob), De Lespinay de Laroche (Samuel-François de La Roche-Boulogne, lointain cousin, époux en 1773 de Françoise-Louise, soeur de Charles-Alexis), de Lespinay (peut-être Louis-Gabriel, cousin, fils de Louis-Jacob), Alexis Delespinay (Alexis-Louis-Marie, fils de Samuel-Alexis), Henriette de Lespinay (fille de Samuel-Alexis), Armand de Lespinay (fils de Samuel-Alexis), etc.

12 janvier 1787 - Signatures de Charles-Alexis de Lespinay du Clouzeaux, ancêtre des membres de l'actuelle branche cadette (L'Espinay), de son épouse Gabrielle-Félicité Buor de La Lande et de sa fille Félicité-Françoise-Honorée (âgée de 9 ans), au baptême de Constant Brisseau, fils de Louis Brisseau (domestique au Clouzeau), à Bois-de-Cené. Un autre acte de baptême, du 12 juillet 1788, à Bois-de-Cené, donne les mêmes signatures de "Félicitée" de Lespinay, "Féllicité" Buor de Lespinay, plus celle de Charles-François de Lespinay
(âgé de 9 ans), frère de Félicité.

25 juillet 1817 - Signatures des Lespinay de la branche aînée à l'occasion d'un pacte de famille autour de Marie-Charles de Lespinay et Delphine de Rély sa femme, fait à Lisieux avec les membres de la famille de Rély. Signent De Rély (père de Delphine), Delaroche-Perteville (Jean-Joseph, grand-père de Delphine de Rély), le Mis Delespinay (Alexis-Louis-Marie, père de Marie-Charles), Augst Deléspinay (Augustin, frère d'Alexis), de Rély de Lespinay (Delphine), de la Roche de Rély (Marie-Madeleine-Emilie, mère de Delphine), Desperiers de Perteville (grand mère de Delphine de Rély). Alexis-Louis-Marie de Lespinay et son frère Augustin avaient pris l'habitude de signer leur nom en un seul mot depuis la Révolution. Il manque ici la signature de Marie-Charles de Lespinay.


Partager cette page

Repost 0
Published by